Seniors & retraités : comment choisir la meilleure mutuelle santé ?

Beaucoup constatent que les seniors ou les retraités sont plus confrontés à une perte de l’ouïe, de l’audition et d’autres soucis de santé. Ainsi, pour s’assurer d’une retraite heureuse, ils ont intérêt à souscrire à une mutuelle adaptée à leurs besoins. En effet, une complémentaire santé performante leur propose un meilleur taux de prise en charge de certaines dépenses santé. C’est le cas des soins dentaires, des appareils auditifs ou des médecines douces. D’autre part, le remboursement de l’assurance-maladie ne constitue qu’une partie plus ou moins importante des dépenses. Il est prudent alors d’anticiper les risques à venir.

La réforme « 100 % santé » consiste à offrir un remboursement intégral des lunettes, des prothèses dentaires et des prothèses auditives. Les seniors craignent toutefois une augmentation des cotisations de leurs complémentaires santé. Le reste à charge zéro a été acté en 2019. Ce qui permet de connaître les tarifs et les plafonds de remboursement par la Sécurité sociale et les mutuelles. Les remboursements « Reste à charge zéro » de la Caisse d’Assurance Maladie et des mutuelles santé répondent aux indications suivantes :

Le remboursement des lunettes et optique

Les tarifs de remboursement dépendent des plafonds fixés et de la nature de la correction. Citons entre autres, les verres :

  • uni-focaux avec correction de -6 et 6 dioptries, plafond est de 420 €.
  • à correction plus forte, plafond de 700 euros.
  • multi-focaux ou progressifs avec une correction entre -8 et +4 dioptries, plafond de remboursement est de 700 euros.
  • multi-focaux et progressifs offrant une correction plus importante, plafond de 700 euros

Ces plafonds de Reste à charge zéro décrétés prennent en compte les verres et les montures. Les montures ne pourront bénéficier d’un remboursement supérieur à 100 euros. Le plafond est établi pour une période de deux ans sauf exceptions.

Le remboursement des prothèses dentaires

Depuis janvier 2020, bridges et couronnes sont pris en charge à 100 %. Les autres types d’implants, les dentiers sont pris en charge à 100 % depuis janvier 2021.

Le remboursement des prothèses auditives

Les soins auditifs avec audioprothèse ont un coût onéreux. Le décret Reste à charge zéro prévoit une prise en charge de 1 700 € depuis janvier 2021.

Sur le marché, il existe de nombreuses mutuelles de santé dédiées aux seniors. Choisir la meilleure devient ainsi un véritable dilemme. C’est particulièrement vrai lorsque le senior prend sa retraite alors qu’il était auparavant couvert par la mutuelle entreprise obligatoire. Avec les besoins médicaux augmentent souvent avec l’âge et qui peuvent s’aggraver après 65 ou 60 ans, il convient ainsi de trouver le contrat qui répond spécifiquement à ses besoins. Voici les critères de sélection de base pour ne pas se perdre dans ses recherches :

Bien déterminer ses postes de soin à privilégier :

C’est-à-dire on fait le point sur les problèmes santé auxquels on a souvent à faire face. Si on a de mauvaises dents, par exemple, il vaut mieux choisir une mutuelle offrant un remboursement plus intéressant de ses soins dentaires. Le choix doit alors se porter sur le niveau de remboursement de traitements dentaires ou optiques.

Tenir compte de son budget :

Il faut tenir compte des prestations plus adaptées à sa situation de retraité à la hauteur de ses moyens financiers. L’option tiers payant et l’application immédiate des garanties (pas de délai de carence) doivent également être pris en compte.

Bien examiner la couverture des médecines douces et des frais d’hospitalisation :

Il faut prendre en compte la prise en compte des excès d’honoraires et la prise en charge de traitement des maladies chroniques.

  • Pour les personnes âgées dépendantes ou souffrantes d’une maladie invalidante, il faut voir si l’option aide à domicile est incluse dans l’offre.
  • Pour les retraités souffrant de maladies cardiologiques et rhumatologiques, le remboursement de la cure thermale, de massage est un critère crucial.

La plupart des mutuelles prennent compte de ces garanties spécifiques, mais la différence se situe au niveau de la cotisation et du remboursement. Suivant la mutuelle que le senior a choisie, il peut bénéficier d’une prise en charge sous forme de forfait, de pourcentage dans le traitement thermal. Pour les thérapies des médecines douces, bon nombre de traitements ne sont pas remboursables par l’assurance maladie. Le retraité qui doit recourir à ces médecines doit pallier ce manque de prise en charge par le choix d’un contrat mutuelle pertinent. Il en est de même pour les soins de divers problèmes.

Certaines mutuelles seniors proposent également une formule de « garantie dépendance » dans le cas, par exemple, des patients atteints de maladie de Parkinson, d’Alzheimer. Soulignons que si un « aîné » opte pour une mutuelle classique moins chère, les postes en santé offerts par le contrat ne lui serviront pas à grand-chose (maternité, prise en charge des ayants droit et des enfants…).

Bien qu’une mutuelle senior soit souvent assortie à un prix plus ou moins élevé, en moyenne 95 euros par mois pour l’assuré, elle permet de cerner au juste prix son profil santé. Pour un retraité ayant une baisse de revenus et en cessation d’activité, ce montant pourrait quand même alourdir ses dépenses, d’où l’intérêt de comparer les mutuelles offrant un tarif compétitif avec les garanties adaptées à ses exigences.

L’étude des détails de garanties est d’une importance primordiale dans le tri des mutuelles seniors. Pour ce faire, il suffit de comparer les offres du marché en allant sur un site de comparaison de mutuelles en ligne.

Utiliser un comparateur gratuit et sans engagement

Le senior aurait seulement à compléter ses renseignements sur son profil et ses besoins. Il obtiendra des propositions adaptées selon son cas (contrat économique, classique, intermédiaire, élevé, maxi). Ce faisant, le senior choisit ses critères de niveaux de garantie, par exemple, s’il consulte souvent un spécialiste avec un excès de dépassement d’honoraires et s’il souhaite un remboursement maximal.

Il doit indiquer également s’il désire avoir une clinique privée avec un bon remboursement ou une clinique privée avec la meilleure couverture possible ou juste un hôpital public. C’est le cas aussi pour les remboursements voulus (partiel ou important) en optiques (verres complexes…), et en soins dentaires (prothèses, orthodontie…). Il aurait par la suite à compléter ses coordonnées (date de naissance, régime…). Après cette étape, le site envoie les offres répondant à son profil. En recevant un maximum de devis grâce à la simulation en ligne, la personne âgée pourrait trouver aisément l’assurance santé qui lui convient le mieux, au tarif le plus abordable. Par ailleurs, en faisant jouer la concurrence, le retraité est sûr d’avoir adhéré à une meilleure mutuelle tout en réalisant une économie sur les tarifs.

Faire appel à un courtier

En plus de cette étude comparative, les retraités peuvent également s’adresser à un courtier. Cet intermédiaire est un spécialiste en la matière. Il peut ainsi sélectionner le contrat offrant le meilleur rapport garantie/prix. Il est en mesure de fournir des renseignements fiables et n’exige pas souvent de questionnaire médical. Outre les contrats mutuelles, un senior peut aussi opter pour une couverture de contrat prévoyance. C’est un moyen infaillible pour assurer la protection de sa famille et de sa sécurité financière. Ce contrat prévoit des garanties en cas d’incapacité temporaire ou invalidité permanente et même en cas de décès.

L’intérêt d’adhérer à un meilleur contrat de mutuelle réside principalement dans le remboursement de ses besoins en matière de santé. De plus, certains traitements sont négligés ou mal remboursés par le régime général. Il est possible de choisir à la carte une formule présentant un remboursement complémentaire plus satisfaisant à un prix attractif en faisant la comparaison de mutuelles en ligne. Avant de recourir à un comparateur, il faut seulement se référer à ses soins de santé les plus courants et de son budget : le niveau de remboursement dentaire et optique, la prise en charge des médecines douces, le tiers payant, le délai d’attente sont des éléments à vérifier.

A partir de 60 ans, un assuré devrait souscrire à une mutuelle santé senior pour bénéficier d’une couverture adaptée à ses besoins. Les complémentaires santé dédiées à ces personnes âgées proposent en effet des garanties renforcées pour les postes de santé les plus courants comme l’hospitalisation, les soins dentaires, optiques, auditifs ainsi que les médecines douces. Allianz fait partie des assureurs proposant ce type d’assurance avec son contrat baptisé « Allianz composio ».

Les  niveaux de couverture d’Allianz

Ce contrat se décline en 5 niveaux de couverture. Pour le niveau le plus performant, il propose par exemple une prise en charge des frais de séjour et en salle d’opération de 300 % et de la chambre particulière à hauteur de 100 euros par jour. Les frais de transport seront aussi couverts à hauteur de 300 % tandis que le forfait journalier illimité est remboursé à hauteur de frais réels.

Concernant les honoraires médicaux et chirurgicaux des médecins DPTAM, elles sont prises en charge à hauteur de 300 % de la BRSS contre 200 % pour les professionnels de santé non-DPTAM. Les actes chirurgicaux des médecins DPTAM sont aussi remboursés à hauteur de 300 % de la BRSS contre 200 % pour les non-DPTAM. Le contrat prévoit également un remboursement des frais d’accompagnant de 40 euros par jour et des frais annexes pour la TV et le téléphone de 5 euros par jour dans la limite de 20 jours par hospitalisation. Pour les consultations et visites chez les généralistes et spécialistes adhérents à un dispositif de pratique tarifaire maîtrisé, la mutuelle rembourse à hauteur de 220 % contre 200 % pour ceux qui n’ont pas adhéré à ce dispositif.

Zoom sur les soins dentaires

En ce qui concerne les soins dentaires et les prothèses dentaires remboursés par la Sécurité sociale, ce contrat prévoit une prise en charge de 300 % de la BRSS et un remboursement de monture de correction simple ou complexe de 300 euros. La parodontie et les autres prothèses dentaires non remboursés par la Sécurité sociale sont aussi remboursées à hauteur de 200 % de la BRSS. Les intéressés peuvent réaliser une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur. Pour dénicher la mutuelle santé senior proposant le meilleur rapport tarif/garanties, ils peuvent également recourir à l’outil de comparateur de mutuelles.

Avec l’âge, les besoins et les dépenses santé peuvent augmenter. D’où la nécessité d’une mutuelle avec des garanties de remboursement sur mesure qui prend notamment en compte les charges des séniors et des retraités. Avec une bonne couverture, vous pouvez en effet profiter d’un meilleur taux pour les frais d’hospitalisations et des consultations médicales de toutes sortes, et ce, avec un tarif moyen de 47 euros par mois pour les séniors célibataires.

Le comparateur en ligne, un grand secours pour la recherche des meilleures offres du marché

Pour bien faire usage, encore faut-il connaitre et préparer certaines informations à utiliser pour la comparaison des offres : les possibilités financières, les soins les plus fréquents comme les visites médicales, les soins dentaires ou optiques, etc. Ce sont des détails qui peuvent impacter sur les tarifs proposés par les mutuelles de santé.

En effet, la moyenne se trouve à 36,80€ pour un senior seul et à 71,02€ pour un couple retraité. En tout cas, le prix dépend des garanties choisies. Pour cela, si le senior choisit des garanties hospitalières uniquement, le tarif moyen est de 13,49€. Certaines mutuelles senior proposent des tarifs encore moins chers pour les personnes âgées, sans que les garanties soient révisées à la dégradation.

Zoom sur la formule personnalisée

Certains assureurs vous permettent de personnaliser votre formule de remboursement pour davantage de sécurité et de confort Cela permet entre autres aux retraités et seniors de réduire certains frais médicaux, et ce, notamment concernant les soins qui sont mal remboursés par la Sécurité sociale. Attention cependant au choix des garanties complémentaires qui peuvent impacter sur votre budget mensuel. Aussi, une mise en concurrence des différentes propositions sera toujours de rigueur. Pour jouer sur les couvertures de votre formule, vous devez vérifier en amont le niveau de couverture proposé ainsi que l’étendue des prises en charge. Dans certains cas, outre l’augmentation du niveau de remboursement des soins dentaires et/ou optiques, vous pouvez aussi accéder à une couverture des soins de médecine douce. Vous avez aussi la possibilité de recourir à un système de tiers payant pour faciliter le passage à la caisse, etc.

Les garanties essentielles pour le senior

D’autres critères sont à observer par les seniors à la recherche d’une bonne mutuelle senior, par exemple : une mutuelle fiable qui propose un bon remboursement des médecines douces, des cures thermales, du sevrage tabagique, et toutes autres garanties spécifiques aux seniors. A garanties égales, il peut exister des mutuelles qui proposent des prix avantageux. L’outil le plus efficace est donc le comparateur de mutuelle senior.

D’autre critères sont également à dévisager pour éviter le désarroi, car ce n’est pas uniquement le prix qui compte, mais aussi les clauses restrictives sur le contrat de la mutuelle telles que les limitations d’âge, les questionnaires de santé, les délais de carence. Bref, en trouvant le prix moyen le plus bas, il faut essayer de comprendre les garanties, malgré les petites difficultés de compréhension en matière d’assurance.

Après le remboursement de l’Assurance Maladie, le reste à charge est lié aux types de frais de santé et surtout à l’âge de l’assuré. Si 50% des patients, tout âge confondu, ont un reste à charge moyen annuel inférieur à 240€ par an, il existe 1% des patients qui a un reste à charge supérieur à 3700€ par an. En 2017, le reste à charge moyen par an était de 620€ par habitant. Lorsque les patients bénéficient des complémentaires de santé, ce reste à charge diminue jusqu’à 220€. Quoi qu’il en soit, le reste à charge croit avec l’âge.

Les dépenses de santé se multiplient dix fois plus entre 60 ans et 85 ans

Le reste à charge augmente suivant quelques explicatifs, à savoir : le système de prise en charge à 100% des affections de longue durée ou ALD. Ce système concerne 66% des seniors de plus de 85 ans. Puis, il y a les soins hospitaliers pour ces seniors qui sont plus importants. Si les frais d’hôpital représentent 12% du reste à charge pour les patients de moins de 40 ans, cette proportion est de 30% pour les plus de 85 ans. Il ne faut pas négliger que les soins en optique, dentaires et auditifs. Ils pèsent 3% des dépenses de santé des plus de 85 ans, mais représentent néanmoins 22% du reste à charge. A noter que les aides auditives augmentent à partir de 50 ans. Elles peuvent atteindre les 100€ par an en moyenne pour les plus de 85 ans.

Les profils de patients

5 profils de patients sont distingués et classés selon leur consommation de soins hospitaliers ou soins de ville. C’est aussi le cas selon leurs recours à des actes médicaux avec des dépassements d’honoraires relativement élevés. Néanmoins, l’âge reste déterminant pour le reste à charge. Autant l’âge avance, le reste à charge devient plus élevé.

Il est de la responsabilité de l’employeur d’informer la compagnie d’assurance du départ à la retraite d’un employé. Suite au signalement, l’assureur doit s’adresser au salarié. Cela doit se faire dans les 2 mois qui suivent la date de cessation. L’assureur est dans l’obligation de lui proposer le maintien des garanties mutuelle santé collective d’entreprise. C’est le principe du droit de portabilité. Le jeune retraité dispose ainsi de 6 mois suivant la date de cessation de son activité, pour faire la demande de maintien. Si le nouveau retraité accepte toutes les conditions, l’effet peut être immédiat. Parmi ces conditions, il y a la prise en charge entière des cotisations, et non plus la moitié telle qu’il se passe pour les salariés actifs.

Le maintien de la mutuelle santé collective d’entreprise ou le changement de mutuelle ?

Il ne faut pas ignorer que le fait d’entrer dans la phase de retraite diminue le pouvoir d’achat. Paradoxalement, les frais de santé augmentent à cause de la détérioration de l’état de santé, des différents traitements incontournables avec l’âge. Le maintien de la mutuelle santé collective d’entreprise ne permet plus de satisfaire les besoins de santé. Le changement de mutuelle s’avère nécessaire. Il faut trouver une mutuelle santé individuelle pour senior qui soit prête à prendre en charge, tout ou une partie, des frais lorsque :

  • la baisse de vue se manifeste,
  • les douleurs articulaires s’amplifient,
  • la santé des dents se détériore, etc.

Bien choisir les formules les plus adaptées à la situation présente et future

Avant de changer de mutuelle santé, le senior a intérêt à établir un bilan. C’est important afin de pouvoir choisir les formules les plus adaptées à la situation présente et future. En d’autres termes, le changement de mutuelle santé est indispensable dans la plupart des cas. Ce changement doit se faire le plutôt possible pour le jeune retraité. En effet, plusieurs des complémentaires santé imposent une limite d’âge pour les nouveaux souscripteurs. C’est à partir de 70 ans, voire à partir de 65 ans. C’est une astuce pour rester couvert aussi longtemps que possible et à moindre frais.