La réforme du gouvernement « 100 % santé » consiste pour la Sécurité sociale et pour les mutuelles santé à offrir un remboursement intégral des lunettes, des prothèses dentaires et auditives. L’offre « 100 % santé » appelée aussi reste à charge zéro a pour vocation de rembourser intégralement les lunettes, les prothèses dentaires et les prothèses auditives. Le remboursement intégral est effectué par la Sécurité sociale et par les mutuelles santé. Ces remboursements de la Sécurité Sociale et des complémentaires santé sont soumis a des plafonds :
  • Pour le remboursement des lunettes  ces plafonds concernent les verres uni-focaux avec une correction et les verres multi-focaux ou progressifs . Les montures ne pourront pas bénéficier d’un remboursement supérieur à 100 € et et par période de deux ans sauf exceptions.
  • Pour les remboursement concernant les soins dentaires, le reste à charge zéro a également prévu des plafonds pour les couronnes et implants dentaires des 2020 et les dentiers seront pris en charge à 100 % a partir de 2021.
  • Pour le remboursement des prothèses auditives, une prise en charge de 1700 € maximum par période de quatre ans a partir de 2021
  • Les salariés du privé sont majoritairement couverts par une mutuelle d'entreprise obligatoire et responsable .Pour l'entrée en vigueur de la mesure "100% santé" les PME et TPE doivent obligatoirement adapter leur contrat santé collectif . Pour continuer à bénéficier des avantages fiscaux et sociaux liés au contrat responsable le principal impact pour les entreprises sera d'ordre contractuel ; le contrat complémentaire santé collectif devra faire l'objet de mises ajour progressives car la réforme étant progressive aussi , de nouvelles modifications seront à prévoir graduellement. Les entreprises devront donc adapter leur contrat de santé responsable aux nouvelles exigences de la réforme et le chefs d'entreprise doivent anticiper en amont les futures échéances et faire un point sur la stratégie sociale mise en place pour les salariées en intégrant les nouvelles donnes du un volet prévoyance. Des l'année 2020, il faudra bien faire l'évaluation, d'un côté, de l'adaptation du contrat aux impératifs de la réforme, et d'un autre coté l'équilibre du contrat responsable de l'entreprise. S’adapter au profil des salariés et voir les des garanties proposées suivant les modifications des accords de branche pour préserver l' équilibre des contrats santé de l'entreprise : cela nécessitera parfois de piloter assez finement le détail des contrats.